Au royaume de l’explorateur Lamine Diassé

Au royaume de l’explorateur Lamine Diassé

Dans le monde si exigeant de la couture sénégalaise, règne en maître incontesté de la mode européenne, lamine Diassé. Seul maître à bord de son royaume et voguant tranquillement sur son bateau, il nous fait l’honneur de nous faire découvrir son univers.

 

Lamine DIASSE, c’est ce sénégalais bon teint qui est né et a vécu toute son enfance entre Dakar, Louga et Rufisque. Ce célibataire se définit comme un couturier et non un styliste.

le stylisme, c’est plutôt une fonction alors que le couturier est complet

il débute à l’age de 16 ans chez Laye Diarra Couture et y est tour à tour : apprenti, monteur, responsable de production, coupeur, modéliste. il y reste 10 ans avant de se mettre à son propre compte en 2005. de 2000 à 2004, en vrai baroudeur et obnubilé par la recherche de la perfection, il engage des recherches en modélisme sur la conception et la fabrication européenne en costume homme afin de devenir un vrai technicien de la mode. il voyage et fait des stages de perfectionnement notamment à la CAO (Coupe Assistée par Ordinateur). En 2005,  il crée son propre label : LAMINE DIASSE COUTURIER et se spécialise en mode masculine (costumes, chemises…). Ayant remarqué que personne ne s’investissait dans le port des hommes dans le monde de la mode sénégalaise, il a eu le cran de s’y lancer. Pour cela, il s’est armé de sa curiosité et de son perfectionnisme, afin de découvrir la maitrise et la logique qu’il y a derrière un beau costume.

Notant la différence entre les produits africains et européen, il a voulu découvrir ce qui se faisait de l’autre coté de la rive en apprenant les méthodes de coupe Vauclair, ainsi que les normes conventionnelles du vêtement (AFNOR : association française de normalisation) qui sont des barèmes de mesure standard qui définissent les mensuration qu’il faut avoir pour faire partie des groupes de tailles 48,  50, 52, 54 etc. il y’a aussi les principales conformations masculines: trapu, normal, athlétique, Obèse et tous les détails y affairant.

Ainsi, pour lui, s’engager sur cette voie relevait d’un défi. Ce virtuose de la couture a donc participé aux défilés des plus grands : Sira Vision (2010, 2011, 2012), expositions et salons, FIMA (festival international de la mode africaine). Ses produits d' »une belle renommée sont les plus exposés sur le plan national. et lorsqu’on s’amuse à piocher dans sa clientèle, on trouve des avocats, des magistrats, des médecins, des directeurs de société, quelques personnalités de l’État, des musiciens dont Thione Seck pour qui il ne cesse de tarir d’éloges.

Sa clientèle lui fait confiance à cause de la qualité des matières premières utilisées. celles-ci proviennent essentiellement de l’Europe. ce qu lui fait soulever les difficultés auxquelles il fait face. en effet, il est obligé de faire des prévisions pour l’année avant une rupture de stock. Tous s’accorde à penser que le sieur de 36 ans ne fait que dans les costumes pour hommes. Bien qu’il en ait fait sa spécialité, lamine confectionne aussi des tailleurs (style Chanel…) pour femme et des coupes classiques (tailleur, jupe, pantalon, chemisier). il est aussi capable de produire un costume même en pagne tissé ou en wax.

par Marie Beye. paru dans Icone Magazine n°81 d’octobre 2012